Auteur(e)s de bd, de récits graphiques et dessinateurs de presse / Blagueurs, blogueurs et chroniqueurs / Cantatrices et chanteurs lyriques / Cartographes, typographes et as de l’orthographe / Chasseurs de scoops et journalistes d’investigations / Chroniqueurs judiciaires / Cinéastes / Collectionneurs de faits divers / Comédiens du réel / Correspondants (ici) de la presse anglo-saxonne / Correspondants (là-bas) de la presse francophone / Critiques / Cueilleurs d’histoires vraies / Danseurs, jongleurs, acrobates, mimes et magiciens / Data-journalistes, data-visualiseurs et futuristes de l’info / Documentaristes (surtout) sonores et podcasteurs / écrivains bardés de prix littéraires / éditeurs photo / Femme et homme de l'ombre / Femmes libres et grandes dames / Gourous de la révolution / Himalayiste, explorateurs polaires et scientifiques fous / Historiens sachant raconter des histoires (avec un petit h) / Homme-sandwich (et femme-sandwich) / Jeunes auteurs et auteurs jeunesse / Journalistes de presse écrite / Journalistes de radio / Journalistes de télévision, réalisateurs de documentaires et de reportages / Journalistes indépendants (enquêtes, récits et longs formats) / Monuments français / Musiciens, musicologues et compositeurs / Philosophes marrants / Photographes / Poètes, performeurs et artistes / Premier ministre en exercice / Réalisateurs de formats courts et de curiosités visuelles / Témoins et auteurs de récits de vie / Trois turques et une camerounaise privées de quatrième pouvoir /

Trois turques et une camerounaise privées de quatrième pouvoir

Mine kirikkanat

Mine Kırıkkanat est éditorialiste pour Cumhuriyet, le quotidien turc de référence, fondé il y a bientôt un siècle et qualifié de “machine à scoops” par l’AFP la semaine dernière. Elle écrit aussi des romans et des polars comme La Malédiction de Constantin – l’histoire d’une journaliste turque à Paris – best-seller traduit chez Métaillié dans la collection Noir. Il faut dire que les dernières nouvelles de Turquie sont sombres. Dix journalistes de Cumhuriyetsont en prison accusés “d’activités terroristes”.

Michaëlle manny

Michaëlle Manny est journaliste pour le Monde Afrique et l’agence Reuters à Douala, après avoir longtemps écrit pour le quotidien Le Jour à Yaoundé. Enfant, elle avait raflé le premier prix d’un concours national de poèmes dédiés aux héros du Cameroun. Elle est finaliste cette année du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre pour sa couverture de la guerre civile camerounaise, dans la zone anglophone à la frontière avec le Nigéria. C’est ce qu’on appelle mettre la plume dans la plaie.

Ilana navaro

Ilana Navaro est productrice pour France Culture et réalisatrice pour France TV et ARTE. Après avoir
renoncé à une vie tranquille dans son milieu bourgeois et stambouliote, elle a cherché sa voie sur trois continents – aux Etats-Unis où elle a fait ses études, dans la Turquie profonde où elle a travaillé comme reporter, et en France où elle s’est installée sur un coup de tête. Elle adore cuisiner des plats ottomans sucrés-salés, et des docus ou des fictions tragi-comiques, qui parlent d’amour, d’identité et de religion. Elle vient de terminer un documentaire sur Joséphine Baker, qu’on pourra bientôt voir sur ARTE.

Aysegul sert

Aysegul Sert est journaliste. Née en Turquie l’année d’un coup d’Etat, elle a grandi à Istanbul puis longtemps travaillé pour la presse américaine à New York et à Los Angeles. Elle vient de passer trois ans à Istanbul (retour aux sources) tout en étant souvent à Paris (ville de cœur). Elle collabore au New York Times et au New Yorker, et intervient régulièrement sur ARTE et France 24 sur l’actualité turque et internationale.