Blagueuses, blogueuses et chroniqueuses

Maël coutand

Maël Coutand aka @Le_Trema est communicant auprès d’organisations à impact (positif) et producteur de contenus (numériques), deux métiers indéniablement modernes. Ça tombe bien, c’est un jeune homme moderne. Il a travaillé pour des ONG qui tentent de changer le monde, tout en mettant les mains dans le cambouis politique : avec le MoDem pendant la campagne de 2012, puis en tant que directeur de la communication de la maire (écolo) du 12e arrondissement de Paris. Il y a un an, il a quitté la vie de cabinet pour embrasser en free-lance le business de l’attention. Il est écoutant bénévole chez SOS Amitié.

Marie bonnisseau

Marie Bonnisseau n’est plus pigiste, puisqu’elle vient de signer un CDD de trois mois chez Canal +. En 2011, elle a accompli l’exploit d’intégrer le CFJ avec la plus mauvaise note de l’histoire de l’école : à son grand oral, pour des raisons qui ne lui ont jamais été spécifiées. Sa vocation est née au cours d’un stage dans un service de com’. Elle prête sa voix pour le répondeur. Et là bam! Coup de foudre avec le micro. Le secteur des répondeurs institutionnels étant sacrément concurrentiel, elle se rabat sur la radio. Le CFJ lui ayant appris à très bien faire les liaisons, elle entame un grand tour de la maison ronde : France Bleu Berry, Poitou, Béarn, le Mouv’. Elle se cherche et se trouve trois ans plus tard à la télévision. Canal + lui propose alors de la payer pour écrire des blagues. C’est toujours en cours.

Raphaël costa et théo renaudie

Raphaël Costa et Théo Renaudie sont respectivement chercheur en droit public et avocat au barreau de Versailles. Leur diplôme en Droit des activités spatiales (et des télécoms) évoque des martiens justiciables et des plaidoiries intergalactiques… alors qu’il s’agit, le plus sérieusement du monde, de réguler les activités extra-atmosphériques des États. Pour s’amuser (quand même), ils collectionnent les décisions de justice pas banales. Leurs Curiosités Juridiques sont rassemblées dans quatre livres, un site et un compte Twitter suivi par 400 000 personnes.

Hannes coudenys

Hannes Coudenys est auteur, directeur artistique et entrepreneur dans le numérique. Il dirige Hurae, une agence de publicité à Bruxelles, et a ouvert à Lille, le Smile Safari Museum, un lieu dédié aux selfies et aux poses instagrammables. Sur sa chaîne YouTube Hannes Vlog, il poste sur ses deux jeunes enfants adoptés en Guinée, ce qui 
le propulse dans la catégorie pointue des Dadfluencers néerlandophones. Son passe temps consiste à photographier des maisons moches. Il vient de publier More Ugly Belgian Houses.

Dorothée drevon

Dorothée Drevon est journaliste. Ou fut journaliste, elle ne sait plus très bien. Elle n’est pas diplômée du CFJ, mais a plein d’autres qualités (si, si). A 10 ans, elle rêvait d’être comédienne.
A 18 ans, diplomate, pour “découvrir le monde et les gens”. Mais des stages en ambassade, coincée derrière un beau bureau, la font capituler. Après deux ans d’humanitaire dans une ville de brousse malgache (“découvrir le monde et les gens”), elle se lance dans le journalisme à Paris. En 2015, elle tire de ses expériences “Albert Londres, les pigeons et moi (ma vraie vie de journaliste)” un one-woman-show, tous les jeudis au théâtre de Dix Heures. Comédienne ? Après tout, elle en rêvait.

élodie émery

Élodie Emery est journaliste. Elle s’emploie depuis dix ans à décortiquer l’obsession contemporaine pour le bonheur et a contribué à faire tomber un authentique lama, et pas n’importe lequel, l’auteur du Livre tibétain de la vie et de la mort, Sogyal Rinpoché, dont elle a exposé l’emprise et les violences sexuelles sur ses disciples. Sa dernière enquête, Bouddhisme, la loi du silence, carton de la chaîne Arte cette année, lui a valu l’ire de Matthieu Ricard – qui a qualifié les crimes qu’elle dénonce de “potins de la commère” – et, aussi, celle du Dalaï lama, qui l’a bloquée sur WhatsApp.

Guillemette faure

Guillemette Faure est chroniqueuse à M le magazine du Monde et à Radio Nova. Elle aime écrire légèrement sur les sujets sérieux, à moins que ce ne soit l’inverse. Elle a vécu douze ans à New York, où elle était correspondante pour Le Figaro et RTL, entre autres, avant de rejoindre la rédaction de Rue 89 puis des Inrocks. Ses derniers livres sur l’art de passer les plats (Dîners en ville, mode d’emploi) et sur l’évasion fiscale (Le loup dans la bergerie, avec Eva Joly) peuvent se lire séparément.

Rebecca manzoni

Rebecca Manzoni est journaliste culturelle et chroniqueuse musicale. C’est aussi la plus belle voix de France, en tout cas de France Inter. Imaginez. “Une voix chaude, posée dans les graves, qui vous enrobe comme un vieux pull doux le matin au réveil”. C’est Le Monde qui le dit. Pendant 10 ans, à l’aube, elle a déconstruit note à note, effeuillé piste à piste les tubes de la Pop mondiale, dans son émission de 4 minutes Tubes N’ Co (338 épisodes à podcaster délicieusement, d’Aznavour à Zeppelin). Depuis la rentrée, elle cause dans le poste avec des personnalités des arts et des lettres : c’est Totemic à 9h30, juste après la matinale aux 7 millions d’auditeurs.

Mina namous

Mina Namous est juriste et chroniqueuse. Entre deux réunions avec des gens très sérieux, elle s’amuse à écrire des histoires qu’elle publie sur son site jeuneviealgeroise.com. Ses chroniques parlent d’Alger, des gens cool et moins cool qui y habitent, de ses flics, de ce qui mine, ce qui grise. Des yeux au ciel, de ce qu’on prend de haut, de la hauteur qu’on prend. Des petites gens et choses du quotidien. De la vie quand on a 31 ans.

Abdou semmar

Abdou Semmar est éditorialiste. Ancien des quotidiens francophones de référence El Watan et La Tribune, rédacteur en chef du site d’information algérie-focus, il incarne un journalisme d’opinion et d’opposition dans un pays où l’on ne badine pas avec la censure. L’émission “satirique et sérieuse”, Week-end, qu’il animait sur la chaine El Djazaïria, dans le même esprit que le Petit Journal de Canal+, a été déprogrammée en avril 2015, suite à des révélations sur le patrimoine immobilier parisien d’un ministre et de sa fille.